SEPT LEARS


7 LEAR AFFICHE Capture d’écran-3 Une pièce d’Howard BARKER d’après une traduction nouvelle de Sarah HIRSCHMULLER Production : Compagnie SAKIDI Coproduction :Théâtre du GRAND MARCHÉ – Théâtre Les BAMBOUS – L’ODC, Avec le soutien de :La DRAC, La Région, Le Département,  La Ville de Saint DENIS. Mise en scène :Jerzy KLESYK,Collaboration artistique : Lolita TERGÉMINA. Assistante mise en scène :Cécile FONTAINE. Création Lumière :Jean-Luc CHANNONAT,Scénographie et costumes :Bruno DE LAVENÈRE, Création musicale :Nicolas MOUCAZAMBO, Régie génèrale :Thierry ALLAIRE et Sylvaine COMSA, Production générale :Karen DARDELIN Avec : Agnès BERTILLE, Valérie CROS, Jacques DESHAYES, David ERUDEL, Cécile FONTAINE, Robin FRÉDÉRIC, Alex GADOR, Didier IBAO, Nicolas MOUCAZAMBO, Rachel POTHIN, Lolita TERGEMINA et Jorys GUIHARD, Malo GUIHARD.

Note du metteur en scène

Howard Barker est pour moi un des auteurs contemporains les plus stimulants. J’ai lu et relu ses Arguments for a Theatre – un recueil d’articles et d’essais où il tente, au fil des années, de définir les enjeux d’un nouveau théâtre tragique qu’il appelle LE THEATRE DE LA CATASTROPHE – toujours avec la sensation d’avoir entre les mains un livre important, un livre auquel on se sent appelé à revenir souvent. La façon dont il ouvre l’imagination, dont il ridiculise les platitudes artistiques usées, dont il suscite une profonde ré-interrogation morale, me paraît unique. Et tout aussi remarquables sont son respect de l’art de l’acteur, le refus du commercial et de l’utilitaire au théâtre, sa vision de la mission du théâtre dans la société d’aujourd’hui.Et puis, bien sûr, ses pièces. Dès la première approche de ses textes, on sent qu’on a affaire à un véritable écrivain pour le théâtre, avec une compréhension aiguë de ce qu’est une situation dramatique, une puissance de langage surprenante et un sens de l’humour inouï. Des éléments particulièrement porteurs pour les acteurs et le metteur en scène.Mon désir de monter, après Judith et Les Possibilités, une nouvelle pièce de Barker, est né de cette impression que j’ai eue, en travaillant son œuvre, de m’ouvrir, de me développer, d’apprendre, et enfin de toucher à un matériau non seulement passionnant mais aussi et avant tout extrêmement nécessaire, ici et maintenant. Et j’ai osé croire que si ce sentiment d’urgence valait pour moi, alors il pouvait aussi valoir pour d’autres.

Jerzy Klesyk

Social tagging: > > > > > > > > > > > > >

Laisser un commentaire